Notre positionnement

Le cabinet ALTER souhaite donner aux représentants du personnel une plus grande place dans le dialogue social. D’une part, les rapports élaborés et leur présentation sont conçus comme des outils permettant une meilleure prise en compte des points de vue exprimés par les salariés.

« Tout travailleur participe, par l’intermédiaire de ses délégués, à la détermination collective des conditions de travail ainsi qu’à la gestion des entreprises. »

Préambule de la Constitution française du 27 octobre 1946 (rappelé formellement dans la Constitution française du 4 octobre 1958)

D’autre part, nous sommes convaincus que l’intervention des représentants des salariés dans la gestion de leur entreprise est plus efficace lorsqu’elle s’appuie sur une connaissance approfondie des réalités sociales, économiques et financières qui impactent le travail.

« C’est par des informations étendues et exactes que nous voudrions donner à toutes les intelligences libres le moyen de comprendre et de juger elles-mêmes les événements du monde. »

Jean Jaurès

1. Partenariat et proximité avec les Représentants du personnel

Ecoute, échanges aussi réguliers que possible

Dialogue tout au long de l’année et pas uniquement lors de la présentation d’un rapport

Prise en compte systématique des attentes / questions / préoccupations

2. Offensivité

Demander… et obtenir toutes les informations nécessaires pour les expertises

Utiliser les dispositions légales en vigueur si estimé nécessaire par les représentants du personnel => Droit = levier

Rapport synthétique… pédagogique… utilisable… et utile

Objectifs :

  • Déterminer les marges de manœuvre de l’entreprise pour défendre au mieux les intérêts des salariés
  • Mettre en valeur le point de vue des salariés
3. Les intérêts des salariés

Emploi (volume)

Rémunérations / partage de la valeur créée

Conditions de travail (santé, bien être, agrément, utilité sociale)

4. Donner au travail la plus grande place possible face aux actionnaires et aux employeurs

La défense des intérêts des salariés s’inscrit dans le champ politique de l’économie et même plus largement de la société

Nécessité de prendre en compte les intérêts communs : pérennité de l’entreprise, création de richesse

Nécessité de prendre aussi en compte des intérêts parfois divergents

Le positionnement par rapport aux questions de la productivité et de la compétitivité résulte de la prise en compte des intérêts communs et des intérêts divergents

La compréhension de l’histoire… et la préparation de l’avenir
5. Une progression sur le long terme de la position des travailleurs

Esclave => Serf => Salarié

Droit des salariés à être informés ET consultés à travers le Comité d’Entreprise

Esquisse de démocratie à l’intérieur de l’entreprise

Droit de véto partiel ou global ?

6. L’économie capitaliste de marché engendre une exploitation ET une aliénation du travail

Exploitation

  • Répartition de la richesse entre les propriétaires de l’entreprise et les salariés
  • Répartition des rémunérations entre les salariés

Aliénation

  • Quelles marchandises (bien et services) doit-on produire et pourquoi ?
  • Comment la production est-elle organisée (répartition des tâches et des responsabilités) ?
  • Comment satisfaire les besoins humains ?
  • Comment poursuivre l’émancipation des salariés ?
C’est en ce sens que le cabinet s’appelle ALTER(natives) pour proposer un ‘’voir autrement’’
Alter